FACEBOOK : IL N'Y AURA PAS DE BOUTONS DE DISLIKE

Le Facebook-bashing a commencé il y a quelque temps. Principalement alimenté par ceux qui privilégient Twitter, le rejet de ce réseau social parmi les plus utilisés dans le monde se fait de plus en plus fort. Basé sur les virus affectant Facebook ainsi que l'abondance de statuts et images inintéressantes et/ou agaçantes, ce phénomène a fini par inquiéter la direction de Facebook qui, pour y remédier, a trouvé une solution. Regardez la vidéo de questions/réponses dans laquelle Zuckerberg explique tout ça : 

UN BOUTON POUR DIRE "JE N'AIME PAS" ? NON.

C'est lors de cette séance de questions/réponses que Mark Zuckerberg l'a annoncé : un bouton "je n'aime pas" est en préparation chez Facebook - et depuis un petit bout de temps. Mais pas sur la forme d'un simple néga-like. Pourquoi ne pas faire ça ? Car la peur de tomber dans le système de vote de Reddit de Likes/Dislikes est trop forte. Zuckerberg ne veut pas créer une communauté qui jugerait les moments partagés par ses membres. Mais Facebook s'est rendu compte que ses utilisateurs voulaient plus qu'une simple réaction positive à des posts pour pouvoir exprimer de l'empathie. Eh oui, lorsque quelqu'un partage une douloureuse histoire, il ne semble pas logique d'envoyer un "J'aime" avec un pouce levé. Donc Facebook prépare un bouton pour signaler que l'on soutient la personne à l'origine d'un post. On ne verra donc jamais ce tant attendu pouce :

ET POURTANT...

Si le bouton "J'aime pas" pouvait arriver, nombreux seraient ceux qui seraient ravis de l'utiliser. Reste à définir comment fonctionnerait un tel bouton. Est-ce que disliker des posts d'une personne ou d'une page masquerait les publications suivantes de ces entités ou bien agirait comme un signalement ? L'arrivée d'un bouton dislike qui ne soit pas à effet de signalement devrait d'ailleurs diminuer l'intensité de cette pratique. Les rageux devraient alors se contenter de mettre un dislike, un commentaire agressif et passer à autre chose... Ou pas. Quoi qu'il en soit une telle fonctionnalité aurait fait venir de nombreuses personnes connectées sur ce réseau social

TOP 3 DES EXEMPLES DE STATUTS QUE L'ON DISLIKERAIT

L'avantage de pouvoir dire "J'aime pas", c'est que l'on pourrait se déchainer. Entre toutes les sortes de publications insupportables, ce bouton s'avérerait vite très utile ! On vous a fait une sélection des trois types de statuts que l'on dislikerait systématiquement et immédiatement. Aucune hiérarchie, ils sont aussi désastreux les uns que les autres.

#1. LES FAUSSES CITATIONS À BUT PERSONNEL

Défendre une cause, c'est bien. Mais défendre son centre d'intérêt en se servant d'un auteur, c'est juste inacceptable. En plus d'être incohérent... 

#2. L'AFFICHAGE DE SENTIMENTS EN PUBLIC

Parce que c'est juste insupportable. Vous sortez d'une rupture difficile ou endurez un long célibat et vous voyez deux imbéciles qui s'échangent des messages (l'adjectif initialement prévu est trop violent donc on l'a remplacé) niais publiquement. Il existe les messages privés, le téléphone ou la vraie vie pour échanger de telles choses, inutile de les étaler au grand jour. Vraiment. Surtout que ce genre d'abus s'accompagne d'un orthographe à vous décoller la rétine...

#3. L'AFFICHAGE DE LA VIE SEXUELLE

Encore pire que les sentiments, la vie sexuelle appartient au domaine de la vie privée et non au réseau sociaux. Surtout que la plupart du temps, ceux qui postent et répondent en commentaire ce genre de choses sont côte à côte à ce moment. Alors, en dehors d'exposer son bonheur pour rendre les autres jaloux pour se sentir valorisés et supérieurs (le narcissisme ne connait pas la crise), quel intérêt ? On se le demande...

Copyright 2016 SIR JOJO | Designed and Developed By ELTIMAR